Oligo-élément : l’Iode

Publié par Claire le

L’iode est utilisé dans l’organisme pour la synthèse des hormones thyroïdiennes.
La thyroïde existe chez tous les vertébrés et la déficience en Iode existe chez les animaux comme chez l’homme.
L’expression ” crétin des Alpes” ne vise pas que les moniteurs de ski mais bien les régions éloignées de la mer où l’Iode est naturellement déficient (La teneur des plantes en Iode est divisée par 2 à 500 km de la mer et 6 fois moins dans l’eau de source).
Les hormones thyroïdiennes interviennent (T3 et T4 ) pratiquement dans tous les métabolismes.
Elles interviennent aussi dans l’hibernation des reptiles, la métamorphose des amphibiens et la migration des oiseaux
(Thèse Toulouse)

Action des Hormones Thyroidiennes
  • Métabolisme des glucides
  • lipides
  • protéines
  • Synthèse des protéines surtout au niveau du cerveau d’où le crétinisme
  • Synthèse des cellules musculaires du coeur
  • Synthèse des protéines du poumon (et du surfactant qui permet au veau d’avoir des poumons efficaces à la naissance -Thèse Lyon)
  • Synthèse des Anticorps par les lymphocytes donc Immunité
  • Interviennent dans la croissance des os et de la maturation des cartilages
  • Interviennent dans le métabolisme du Fer donc la formation des globules rouges
  • Elles régulent les contractions cardiaques et la filtration au niveau du rein
  • Et elles régulent la température ( Thermorégulation ) surtout chez les jeunes animaux via leur graisse brune
  • L’iode est absorbé au niveau du rumen et de la caillette. Par la peau également chez les laitières via les produits de traite iodés.

Un recyclage intestinal (via la bile) permet de réabsorber l’Iode éliminé dans le tube digestif.
Les excès importants de Calcium, Manganèse, Magnésium et Potassium peuvent réduire l’absorption d’Iode
Il est ensuite stocké à 80 % dans la thyroïde et pour le reste au niveau du foie, des muscles, de la mamelle, des glandes salivaires, et des gonades (ovaires et testicules)/

Dans la glande thyroïde l’Iode sert à la formation de la T4 ( L-Thyrosine) qui sera transformée au niveau du foie , en T 3( L-Tri iodo thyroxine ) sous l’action d’une enzyme dépendante du Sélénium ! Et oui la carence en Sélénium peut induire une déficience en Iode !!

Les hormones thyroïdiennes passent à travers le placenta et sont transférées au foetus pendant la gestation et via le colostrum.

Chez la brebis cela se fait entre 100 et 120 jours de gestation , d’où l’intérêt de complémenter dès la lutte ou avec des bolus longue action ( 6 mois ) . L’agneau naît hyperthyroïdien par rapport à sa mère (correctement complémentée) et gardera son stock jusque 8 semaines après l’agnelage.

Chez la vache, le foetus commence à synthétiser des hormones thyroïdiennes à partir de 25 jours et un transfert important se fait via le colostrum.

Signes de Carence

Une déficience très importante en Iode peut entraîner la formation d’un goitre ( masse sous la gorge à l’emplacement de la thyroïde ) chez les nouveaux nés mais c’est assez rare de nos jours.

Les autres signes qui peuvent orienter vers une carence en Iode sont :

  • Des nouveaux nés mous, de faible poids, qui ne savent pas téter , ne se réchauffent pas ( thermorégulation ) ou ont du mal à respirer ( surfactant )
  • Des avortements ou des mortinatalités -Les hormones thyroïdiennes interviennent dans la croissance de tous les tissus du foetus
  • Les veaux ou agneaux peuvent naître aveugles, sans poil ou sans peau dans des cas extrémes
  • Des problèmes d’immunité ( Diarrhées, respiratoire , etc )
  • Des problèmes de croissance ( 15% pour les agneaux )
  • Des problèmes de reproduction – Chaleurs irrégulières voir anoestrus
  • Une chute d’appétit et donc de production ( Lait et laine )
  • Des non délivrances en association avec le sélénium
  • Un chute de la libido chez les mâles et de la qualité du sperme
  • Les intoxications sont rares aujourd’hui , elles se manifestent par :
  • De la toux, du jetage, de la salivation, des yeux qui pleurent
  • Des substances goïtrogènes peuvent entraîner de l’hypothyroïdie surtout dans certaines plantes : Graine de lin, Millet, Choux, Colza, Navets, Moutarde, Trèfle blanc dans une moindre mesure.

Les apports conseillés sont de 5 mg/kg de MS / jour.
Ils peuvent se faire via l’alimentation, les bolus sont idéaux car apport sur le long terme et à la période la plus importante : Lutte chez la brebis et la chèvre et tarissement chez la vache et bien sûr par l’eau de boisson !
Le dosage du statut en Iode se fait actuellement par le sang , bien que le poil soit un bon fixateur de l’Iode.Le foie, transformateur des hormones thyroïdiennes , serait également un bon indicateur .
Les biais du dosage peuvent être la température ( diminué s’il fait chaud augmenté lors du froid -thermorégulation) et donc des changements selon la saison.

La vache présente une baisse des hormones thyroïdiennes autour du vêlage et peut persister après le vêlage ( jusque 11 semaines ) surtout si le Bilan Energétique est négatif (surcharge du foie).

La moitié du cheptel bovin français serait carencé en Iode. L’iode est donc un oligo-élément majeur de l’organisme au vu de toutes ses implications.
Et toutes mes confuses aux gens des Alpes.

Sébastien KNOCKAERT Vétérinaire conseil chez VETSENS

Frais de port offerts

Renseignez votre mail et recevez un code promo !

J'autorise Supervet à m'envoyer sa lettre d'information. Je peux me désinscrire à tout moment
Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Catégories : Non classé