Oligo-élément : le Cuivre

Publié par Claire le

L’importance du Cuivre dans l’organisme vient du fait qu’il intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques :

  • Dans la synthèse de myéline qui entoure le système nerveux
  • Dans l’utilisation de l’énergie dans la cellule
  • Dans le transport du Fer dans le sang
  • Dans la synthèse des tissus – Collagène et élastine de la peau, des os, des cartilages etc Kératine des poils et des sabots
  • Dans la synthèse de la mélanine -Coloration noire des poils ou de la peau
  • Dans les phénomènes d’antioxydation et donc de l’immunité

Rien que ça … Pour un élément trace comme disent les anglo-saxons c’est déjà pas mal.
Le cuivre est absorbé au niveau de l’intestin pour environ 4 % du Cuivre ingéré.
Il est ensuite distribué dans les tissus mais principalement stocké dans le foie ( jusque 70 % du stock )
Dans le sang il est libéré par le foie selon les besoins. Les teneurs sanguines sont aussi multipliées par 2 lors d’inflammation.

Le sang n’est donc pas un reflet du statut en Cuivre de l’animal ( tout comme les poils dont la teneur peut aller de 6 à 53 ppm ce qui fait une petite différence ) Alors il est où le Cuivre ? Hein ? Dans le foie ! ( encore lui ! ) La biopsie hépatique sur animal vivant est le meilleur reflet du stock en Cuivre.

Et du stock , il en faut , car la mère accumule du Cuivre dans son foie et le transfert ensuite au foie du foetus . Le jeune animal naît donc souvent ( si sa mère n’est pas carencée ) avec un stock de Cuivre plus important que sa mère, surtout chez les agneaux. C’est beau l’amour non ? Et heureusement car il y a très peu de Cuivre dans le lait et le colostrum.
La nature étant bien faite, l’intestin du jeune absorbe beaucoup mieux le Cuivre que les adultes.

D’autres facteurs entrent en jeu dans l’absorption du Cuivre :

  • Chez les bovins, la Jersiaise absorbe plus de Cuivre que la Hosltein, à même niveau de complémentation.
  • La Simmenthal et la Charolaise ont besoin de 2 fois plus de Cuivre que l’Angus car elles en éliminent 2 fois plus dans leur bile que cette dernière.
  • Chez les moutons les Texel et Suffolk accumulent plus de Cuivre dans leur foie que les Scottich Black Face (Les Ecossais ont ils un meilleurs foie ? A vérifier sur place au Pub)

D’autres oligo-éléments interfèrent avec l’absorption du Cuivre- Le Molybdène surtout (>3 mg/Kg de MS) avec le Soufre (>3.5 mg/kg de MS)
L’excès de Fer et de Zinc peut également limiter l’absorption du Cuivre par l’intestin

Les Signes de Déficience en cuivre
  • Une baisse ou un retard de croissance
  • Une baisse de la production
  • Un poil dur, décoloré ( tirant vers le marron par manque de mélanine ) , des lunettes
  • Des os moins solides et des fractures spontanées
  • Des non délivrances
  • Des avortements et des morts subites du nouveau né
  • Des problèmes d’immunité en particulier des diarrhées
  • De l’anémie dans les cas extrêmes
  • Des problèmes de reproduction – Retard de puberté- Baisse de fertilité ( par baisse de l’activité ovarienne)-Mortalités embryonnaires

Chez les ovins et les caprins, la carence en Cuivre est est surtout connue comme l’Ataxie Enzootique ( Sway Back in English ) : Signes nerveux-Incoordination-Impossibilité de têter-Paralysie de l’arrière-train Cette pathologie peut apparaître dès la naissance mais jusque 4 mois après la mise bas ( Manque de stockage du Cuivre dans la foie ) !

Intoxication

La complémentation en Cuivre est possible chez le mouton mais elle doit absolument être précédée d’un dosage du Cuivre pour être certain du déficit !

Effectivement les moutons sont assez sensibles au Cuivre, car ils n’en excrètent que très peu dans leur bile , et donc l’accumulent dans leur foie. L’intoxication progresse donc à bas bruit ( sur plusieurs semaines ou mois ) et les seuls signes visibles peuvent être une baisse d’appétit et si l’on fait une prise de sang , une anémie. Si le foie est abîmé (maladie ou consommation de plantes hepatotoxiques ) ou si le Cuivre est vraiment en excès , il est relargue brusquement dans le sang, provoquant la destruction des globules rouges avec comme signes des urines rouges foncées, des muqueuses jaunes et une mort rapide.
Attention donc à l’utilisation de minéraux pour bovin ou caprins pour des moutons, aux anciennes terres viticoles pour élever des moutons ( Bouillie Bordelaise ) , ou à l’épandage de lisier de porc ( très riche en Cuivre).

Apports

Les apports pour les bovins et les moutons ne doivent pas excéder 10 mg /kg de MS / jour
Alors que les chèvres supportent très bien des apports jusque 25 mg /kg de MS / jour
Les fourrages verts sont souvent déficients en Cuivre mais moins que le maïs ensilage.
L’apport en Cuivre peut être fait ( après dosage chez le mouton Impératif ) via des bolus à relargage long , via des aliments complémentaires, des solutions liquides via le système d’eau ( Le top ! ) . Les formes sulfates et carbonates étant mieux absorbées que les formes oxydes.
Le Cuivre ne doit pas être un oligo-élément négligé, chez les bovins et les caprins, mais pas plus chez les ovins, bien que pour eux, la prudence s’impose !!

Sébastien KNOCKAERT Vétérinaire Conseil chez VetSens

Frais de port offerts

Renseignez votre mail et recevez un code promo !

J'autorise Supervet à m'envoyer sa lettre d'information. Je peux me désinscrire à tout moment
Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Catégories : Non classé